Reprendre souffle et vie
après la tempête

Reprendre souffle et vie
après la tempête

en établissement médicosocial

en établissement médicosocial

D’abord, avant tout et surtout, se parler :

– Mettre des mots sur ce qui a surpris, ce qui a fait peur, ce qui a fait mal.

– “Mais qu’est-ce qui nous est tombé dessus” ? le confinement, le coronavirus, ou les deux ?

– Se relever de la surprise, se regarder et voir chez l’autre ce qui s’est joué pour elle, pour lui.

Photolangage : à la recherche de l'image juste

quelles sont les valeurs qui devraient nous guider pour l’avenir ?

Identifier ensemble ce qui est le plus important pour nous. Ce qui l’a toujours été, finalement, mais aussi ce qui a bougé, évolué avec les événements.

Le World-Café : faire un bilan

Tout le vécu de la journée est retranscrit dans le livret

 

On les a appelés les “séminaires après COVID“, chaque fois qu’une direction d’établissement nous a conviés à les accompagner dans le bilan de ce premier choc collectif que fut l’arrivée de la première vague de la pandémie et du premier confinement.

Le cercle de paroles, première matrice

Ensuite, partager son ressenti :

C’est parfois au moment de l’exprimer devant le groupe, que le sentiment prend forme et prend nom. Certains·es ne le réalisent qu’à ce moment.

Parfois refoulée, par “professionnalisme”, l’émotion ressurgit : colère et tristesse, et la joie souvent aussi.. 

Ensuite, partager son ressenti :

C’est parfois au moment de l’exprimer devant le groupe, que le sentiment prend forme et prend nom. Certains·es ne le réalisent qu’à ce moment.

Parfois refoulée, par “professionnalisme”, l’émotion ressurgit : colère et tristesse, et la joie souvent aussi.. 

Le Blason : notre fierté

Se poser les questions de l’avenir

Identifier ensemble ce qui est le plus important pour nous. Ce qui l’a toujours été, finalement, mais aussi ce qui a bougé, évolué avec les événements.

Qu’a-t-on appris de nous, du travail d’équipe, comme nouvelles compétences ?

Que peut-on retirer comme enseignements, que pourrait-on retenir dans l’avenir ?

Pour finir, rêver et repartir ensemble :

Rire et sourire devant ces images improbables découpées dans des magasines “d’avant”. Se sentir à nouveau maître de son destin en le composant ensemble, à grand renfort de colle et de ciseaux. Choisir son slogan pour tout de suite, pour demain…

Imagin'avenir

Et la suite de l’histoire s’écrira pas à pas, sur des engagements renouvelés :

Ribambelle de pieds

QUELEA

Intelligence Collective

LOGO QUELEA
La journée de partage [...] nous a permis de prendre un temps, en équipe, pour échanger sur nos ressentis de la crise sanitaire. Chacun à notre niveau, nous avons dû faire face à une situation nouvelle qui nous a demandé des efforts d’adaptation importants dans des délais parfois très courts. Les actions mises en place sont venues bousculer nos repères de prise en charge d’un public qu’il a fallu accompagner dans le changement et souvent dans l’incompréhension des mesures restrictives. Chacun de nous a vu ses valeurs bousculées sans prendre le temps, devant l’urgence, d’y réfléchir. Cette journée a été très bénéfique dans le sens où elle nous a permis de poser nos valises, d’échanger, d’analyser. Car cette crise qui est venue nous chercher dans nos retranchements comporte aussi des aspects positifs qui nous ont fait grandir sur le plan personnel et professionnel. Cette journée nous a donc permis de tirer des enseignements concernant l’adaptabilité de chacun, y compris des résidants. Elle a aussi mis en évidence la bienveillance et la cohésion qui existent au sein de l’équipe et qui ont permis de faire face. A l’issue de cette journée, nous sommes repartis plus sereins et en confiance face aux prochaines difficultés qui pourraient, à nouveau, se présenter à nous.
Pascal Collin
Directeur FAS FHTH Association Tremplin